Migrations en images

L’exposition « Migrations en images » propose un ensemble de cartes, photographies, dessins et croquis commentés et issus de recherches des membres du laboratoire Migrinter. À partir d’une multitude de terrains, l’exposition a pour objectif de restituer au fil des années des résultats d’enquêtes, de séjours d’études et d’observations effectués autour de parcours migratoires – parfois complexes – d’enfants et d’adultes, de territoires frontaliers, de situations éphémères, d’espaces urbains et ruraux marqués par ces diverses expériences migratoires.

L’exposition peut être regardée selon différents prismes. Le premier concerne les dynamiques migratoires où il s’agit de cerner, saisir et donner à voir les vécus en migration. L’enjeu est ici de rendre compte de l’expérience que les personnes ont de leur migration dans toute sa complexité. Le second prisme éclaire les évolutions des espaces de vie des migrations en qualifiant les lieux qui les composent et les mobilités qui les connectent. Les notions de route et de lieux qui sont liées, permettent ici d’appréhender l’ensemble du parcours migratoire au détriment d’une analyse s’appuyant sur les découpages des États nations.

Enfin le dernier prisme est celui des politiques migratoires et des normes qui en découlent, la mise en œuvre de ces processus s’observe tant à l’échelon local (un espace frontalier, un centre d’accueil, etc.) qu’à une échelle régionale. Ces dynamiques engendrent nécessairement des liens entre diverses catégories de personnes comme les migrants, les acteurs publics et privés, etc. Elles conduisent aussi à différentes mobilisations autour de ces situations migratoires avec des solidarités entre migrants et non-migrants dans les pays d’accueil et d’origine. Il s’agit notamment de questionner le positionnement des sociétés d’accueil au sujet de l’accès et de l’établissement de personnes étrangères sur leurs territoires.

Exposition virtuelle de 2019-2020 (16 panneaux).
Un article de blog dans le Carnet NEOCARTOgraphique!
Exposition virtuelle de 2022-2023 (11 panneaux).

Calendrier des expositions

  • 2023 | UFR SHA, Université de Poitiers, du 18 janvier au 28 février 2023, en centre-ville, bâtiment E18, niveau 4, espace d’exposition de l’UFR SHA, 8 rue René Descartes puis du 1er mars au 14 avril, sur le campus, bâtiment A4, 3 rue Théodore Lefebvre, Poitiers
  • 2022 | Festival « Printemps des cartes » à Montmorillon, mai 2022
  • 2021 | Association Les Moyens du Bord, Temps fort #1 « La cartographie : entre art, science et territoire! », à Morlaix, 26 et 27 novembre 2021
  • 2020 | UFR SHA, Université de Poitiers, espace d’exposition et bibliothèque universitaire Michel Foucault, Poitiers, février-septembre 2020
  • 2019 | Festival « Printemps des cartes » à Montmorillon, mai 2019
  • 2019 | MSHS, Bâtiment A5, campus universitaire, Poitiers, exposition permanente

Contact : Nelly Martin [nelly.martin (at) univ-poitiers.fr]

Brenda Le Bigot

Contact

  • Bureau 1.12 – Rez de chaussée, Bâtiment A5 (MSHS)
  • 5 rue Théodore Lefebvre TSA 21103 F 86073 POITIERS CEDEX 9
  • brenda.le.bigot[at]univ-poitiers.fr

Maîtresse de conférences en Géographie

Domaines de recherches

Mes travaux portent principalement sur les mobilités internationales depuis les pays riches et participent au champ de recherche émergeant sur les « migrations privilégiées ». Je travaille sur différents groupes et terrains -retraité·e·s européen·ne·s au Maroc, au Sénégal, backpackers en Thaïlande, digital nomads… en m’intéressant spécialement à la dimension spatiale de ces mobilités. À travers la notion de « privilège », j’interroge les inégalités d’accès à la mobilité et au Monde, au cœur des dynamiques contemporaines de la mondialisation.

Je porte une attention particulière à l’expérimentation méthodologique. Mes travaux individuels et collectifs me conduisent à développer des dispositifs photographiques, cartographiques, et/ou participatifs contribuant aux réflexions sur la production de données d’enquête, et sur les protocoles qualitatifs et mixtes de recherches en SHS.

Compte-rendu de la thèse

Françaises résidentes à Agadir, en week-end à Taroudant, dans une résidence hôtelière tenue par une amie marocaine (source : Le Bigot, 2021).

Publications / communications



documents

Camille Hochedez

Camille Hochedez, 2019

Contact

  • Bureau 0.15 – Rez de Jardin, Rez de chaussée, 1er étage Bâtiment A5 (MSHS)
  • 5 rue Théodore Lefebvre TSA 21103 F 86073 POITIERS CEDEX 9
  • camille.hochedez [at] univ-poitiers.fr
  • https://twitter.com/camillehochedez

Maître de conférences en Géographie

Affectée à Migrinter depuis 2020

Ancienne élève de l’École Normale Supérieure de Lyon et agrégée de géographie, je suis maître de conférences à l’Université de Poitiers depuis 2013. Mes recherches sont ancrées dans la géographie rurale. Elles portent sur les enjeux agricoles et alimentaires sous plusieurs angles : dynamiques agricoles au prisme des relations et des mobilités ville-campagne, transition et évolutions environnementales en Europe (développement de l’agriculture biologique, circuits courts, changement climatique). Dans une démarche de géographie sociale, mes recherches récentes abordent ces questions sous l’angle de la justice alimentaire, de la précarité et des inégalités, en développant une démarche comparative entre différents terrains européens. J’aborde plus particulièrement les liens entre agriculture, alimentation et migrations.

I have been a lecturer in geography at the University of Poitiers since 2013, and my main interests are urban-rural relations seen through agriculture. My research focuses on agricultural dynamics in connection with urban and peri-urban areas and environmental developments in Europe (organic agriculture development, short distribution networks, urban sprawl, climate change). In a social geography approach, my recent research addresses these issues in terms of food justice and precariousness, especially through a comparative approach between several European field areas. 

Axes de recherche de Migrinter

  • Axe 1. Mobilité, ancrage et dynamiques spatiales

Thèmes de recherche

agriculture, alimentation, relations ville-campagne, justice alimentaire, transition, réseaux, migrations, Europe, Suède

Terrains

France, Nouvelle-Aquitaine, Suède

Cursus académique

2012 : Doctorat de géographieRéseaux d’agriculteurs biologiques et développement durable dans la Région de Stockholm. Géographies d’un malentendu (dir. O. Deslondes), doctorat de géographie, Université Lumière -Lyon 2 / UMR 5600 Environnement, Ville, Société. Lien url : https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00789360

2007 : Master Recherche « Lettres et Arts, Langues, Sciences humaines et sociales », mention « Sciences sociales », spécialité « Systèmes territoriaux, Développement Durable, Aide à la Décision », ENS de Lyon (mention Très bien).

Mémoire intitulé Le bonheur est dans le panier : réseaux alimentaires alternatifs et commercialisation des produits issus de l’agriculture biologique à travers un exemple suédois, sous la direction de Christina Aschan-Leygonie (Université Lumière Lyon 2).

2005 : Agrégation externe de Géographie (rang : 27ème)

2004 : Maîtrise de Géographie, Université Lumière Lyon 2 (mention Très Bien).

Mémoire intitulé Des machines, des vaches et des hommes. Projets culturels, acteurs et territoires dans un espace rural en crise. L’exemple de la Thiérache, co-dirigé par Emmanuelle Bonerandi (†ENS de Lyon) et Olivier Deslondes (Université Lumière Lyon 2)

2003 : Licence de Géographie, Université Lumière Lyon 2 / ENS de Lyon

2002-2007 : Elève fonctionnaire stagiaire, Ecole Normale Supérieure (ENS) de Lyon

Parcours professionnel

Depuis 2013 : Maître de conférences à l’Université de Poitiers – Laboratoire RURALITES (2013-2020) puis UMR Migrinter depuis 2020

2010-2013 : ATER, École Normale Supérieure de Lyon

Participations à des programmes de recherche

  • 2020-2022 : Rapid and radical changes in sparsely populated areas? Building a research network on migration, entrepreneurship and integration. Coordinateur: M. Eimermann, University of Umeå, Suède. Financement SLU (Sveriges Lantbruk Universitet).
  • 2016-2022 : ANR CAMIGRI (Les campagnes dans les dynamiques des Migrations Internationales). Coordinateur : D. Lessault, UMR MIGRINTER / Université de Poitiers
  • 2015-2020 : CPER Poitou-Charentes INSECT volet recherche, thème 2  » Territoires et politiques publiques en mutation : changement climatique et géo-économie alimentaire »
  • 2015-2020 : PSDR 4 FRUGAL (FoRmes URbaines et Guvernance ALimentaire), financé par la Région Grand-Ouest et l’INRAe. Coordinateurs : C. Darrot (AgroCampus Ouest, Rennes) et S. Bonnefoy (Terres en villes).
  • 2015-2016 : PROXIMA (Agricultures de proximité et marginalisation sociale), financé par l’Université Paris Lumière. Coordinatrices : S. Darly (LADYSS-Université Paris 8) et M. Poulot (LAVUE-Université Paris Ouest)
  • 2014-2015 : MARGUERITE (Métropoles et Alimentation : quels Réseaux et quelle Gouvernance Urbaine pour expérimenter une gestion des Ressources Innovante dans les TErritoires ?), financé par le Fonds Recherche de l’ENS de Lyon, Coordinatrice : J. Le Gall, UMR 5600 EVS / ENS Lyon
  • 2014-2016 : MAGPRO (Clés de réussite et impacts territoriaux des MAGasins de PROducteurs), financé par le CASDAR – Ministère de l’Agriculture, Coordinatrice : L. Rouher, AFIPaR Deux-Sèvres
  • 2009-2012 : ANR Jeunes Chercheurs MAILLE« La cohésion européenne dans ses filets », Coordinatrices : E. Bonerandi-Richard (†) et E. Boulineau, UMR 5600 EVS / ENS de Lyon

Responsabilités administratives, scientifiques et pédagogiques

  • Membre élue du Conseil National des Universités (CNU), section 23, mandat 2015-2020 et 2020-2024
  • Membre élue du Conseil du CNFG (depuis 2020), membre active de la commission « Géographie rurale » du CNFG (depuis 2009)
  • Membre élue du Conseil de l’UFR Sciences Humaines et Arts (2014-2018 et 2022-2026)
  • Assesseure au Développement, à la Valorisation et à la Diffusion – UFR SHA (septembre 2016-septembre 2017)
  • Membre du Conseil scientifique de l’UFR Sciences Humaines et Arts (septembre 2015-janvier 2017)
  • Vice-présidente élue de la Commission d’Expertise Scientifique (CES), section 23 (depuis 2018)
  • Co-responsable du parcours MEEF 2nd degré histoire-géographie (depuis 2014)
  • Référente « Insertion-Communication » pour le département de Géographie de l’Université de Poitiers (2017-2021) 
  • Membre du jury de l’Agrégation externe d’Histoire, épreuve de géographie, écrits et oraux (2016-2019)
  • Membre du jury du CAPES externe d’Histoire-Géographie (écrits et oraux) (2012-2015)
  • Membre du comité de rédaction de la revue Annales de Géographie depuis 2019

Encadrement de thèse

Elise MARTIN, Accueil et bien-être des populations vulnérables dans des territoires ruraux en recomposition : la bordure sud du Massif central, géographie d’un tiers-espace. En co-direction avec Pascal CHEVALIER, Université Montpellier 3 – UMR ART-Dev (2018-2022)

Louis FERNIER, Environnement et camps de personnes migrantes en Europe. En co-direction avec Thomas LACROIX, DR CNRS, CERI, et Nathalie Kotlok, MCF HDR, Université de Poitiers – UMR Migrinter (2021- 2024) (taux d’encadrement : 33%)

Participation à des comités de thèse

En cours

Gaël BOHNERT, Approche rétrospective et prospective des stratégies d’adaptation au changement climatique des filières agricoles et agroalimentaires dans le Fossé Rhénan (France, Allemagne, Suisse), Université de Haute Alsace – Mulhouse, direction Brice MARTIN et Renaud MELTZ (2020-2024)

Claire NEEL, L’accès à une alimentation de qualité pour tous dans les territoires ruraux. Une approche par la justice spatiale, Université Montpellier 3 – UMR Innovation, direction Christophe SOULARD et Coline PERRIN (2020-2023)

Achevés

Célia INNOCENTI, La pauvreté dans les espaces ruraux français, Université Montpellier 3 – UMR ART-DEV , direction P. Chevalier (2016-2019) (thèse soutenue en 2021)

Paula DOLCI, Retourner à la terre, stratégie pour affronter la crise ? Migrations vers le rural et installations en agriculture dans les campagnes italiennes et portugaises, Université Montpellier 3. Direction G. Cortès, co-direction C. Perrin (2016-2020) (thèse soutenue en 2021)

Camille GIRAULT, Construire la naturalité nordique à la lumière de la ville. La production des espaces naturels protégés comme composante de l’urbanité à Oslo (Norvège), Malmö, Göteborg, Stockholm (Suède) et Helsinki (Finlande). Université de Savoie / UMR 5204 EDYTEM, direction L. Laslaz (thèse soutenue en 2017)

Participation à des jurys de soutenance de thèse

Madeleine MIALOCQ, Nouveaux modes d’habiter et mobilités dans les territoires ruraux isolés : dynamiques d’installation et espaces de conflits sur les habitats « hors-normes », Université de Poitiers / laboratoire RURALITES, direction C. Imbert et D. Royoux, 15 janvier 2020

Activités de recherche-action

  • Accompagnement d’un groupe de lycéens à la COP 27 des lycéens, à travers la démarche selfoods avec le lycée hôtelier Kyoto (Poitiers) (2022)
  • Accompagnement de la mise en place du PAT (Projet Alimentaire Territorial) du Grand Poitiers (depuis 2018), dans le cadre du PSDR 4 FRUGAL : aide au diagnostic, encadrement de travaux d’étudiants de master et de stagiaires participant au diagnostic du PAT, participation à la concertation entre acteurs.
  • Elaboration d’un outil d’évaluation automatisée de la résilience des systèmes alimentaires locaux à destination des acteurs territoriaux, avec des enseignants-chercheurs et stagiaires du PSDR 4 FRUGAL (2020)
  • Mise en place d’un protocole de sensibilisation à l’alimentation et à l’agriculture de proximité auprès d’élèves de 5ème dans des quartiers marqués par des difficultés sociales : dans 2 collèges des quartiers des Couronneries et des Trois-Cités (Poitiers) (2013-2016) et dans un collège du quartier des Minguettes (Vénissieux)(au départ dans le cadre du projet MARGUERITE puis FRUGAL), avec Julie Le Gall et l’équipe de l’Institut Français de l’Education (IFE) de Lyon.
  • Mise en place d’un protocole de sensibilisation à l’alimentation et à l’agriculture de proximité auprès d’étudiants de 3ème année de Licence de Géographie et aménagement de l’Université de Poitiers, autour de la démarche des selfoods (autoportraits alimentaires). Valorisation dans le cadre d’une exposition « Selfoods : quand les étudiants passent à table », sous forme de posters et d’un mur de selfoods, installée dans le hall du Restaurant Universitaire du campus en mai 2019 (http://sha.univ-poitiers.fr/geo/actualites/exposition-selfoods-quand-les-etudiants-passent-a-table/). Cette exposition a été soutenue par le CROUS de Poitiers.

Rayonnement international

Bourse de chercheuse invitée, Département de Géographie, Université d’Umea (Suède), 1 mois (juin 2022)

Séjours réguliers de recherche en Suède (depuis 2005) : dans le cadre de ma thèse, j’ai séjourné 2 ans en Suède pour réaliser des enquêtes sur les réseaux d’agriculteurs biologiques dans la région métropolitaine de Stockholm. Depuis, je retourne au moins une fois par an en Suède pour réaliser des enquêtes de terrain sur le développement de l’agriculture communautaire dans les jardins municipaux de Malmö et de Göteborg, et plus récemment pour développer les collaborations avec les collègues suédois basés à Umeå, sur les migrations comme source de dynamiques entrepreneuriales dans les espaces peu denses.

Grand témoin invité du colloque JySALA Justice et Souveraineté Alimentaire dans les Amériques. Inégalités, alimentation et agriculture, CEMCAMexico, 28-31 octobre 2019. Conclusion du colloque.

Organisation de l’école d’été sur la justice alimentaire, Université de Laval à Québec, Québec, 14-19 mai 2018. Conférencière invitée : conférence introductive « Des pétales pour penser la justice alimentaire », avec Julie Le Gall. Conception et animation d’un jeu de rôle sur la dimension foncière de la justice alimentaire.  

Lectrice de français, Université de Stockholm (Suède), Département de Français, d’Italien et de Langues classiques (2005-2006)

Expertises

Membre experte du comité de visite HCERES du Laboratoire d’Etudes Rurales (LER), Lyon, 31 mars 2020

Évaluatrice d’articles pour les revues Géographie et culturesMétropolesGéocarrefour, VertigO, Carnets de Géographes, Tracés, Annales de Géographie, Nordiques, Développement durable et territoires, Norois

Expertise de projets de recherche : pour la Région Rhône-Alpes-Auvergne (bourses de thèse), pour le Fonds National Suisse pour la recherche (projet de recherche), pour l’ANR (AAP Région Normandie)

Publications



documents

Autres activités et publications de valorisation

HOCHEDEZ C., 2019,Conférence sur la justice alimentaire et le développement durable dans les programmes de l’enseignement secondaire, cycle de formation Des démarches et des savoirs pour mieux mobiliser les élèves de lycée professionnel,  Plan Académique de Formation de l’académie de Créteil, Neuilly-sur-Marne, 20 février

HOCHEDEZ C., 2018. Conception et animation de l’atelier jeu de rôle « accès au foncier et justice alimentaire »École d’été sur la justice alimentaire, Université de Laval à Québec, Québec, 14-19 mai

HOCHEDEZ C., 2018. Migrer et cultiver la ville : l’agriculture communautaire à Malmö (Suède). Nuit de la Géographie, Paris, La Bellevilloise, 6 avril

Hochedez C., 2017. Contribution au blog de recherche Climatepp. L’observatoire des politiques publiques climatiques. Exemple de post : Retour de terrain sur les viticulteurs de l’île d’Oléron face au changement climatique, novembre 2017. Lien URL : https://climatepp.hypotheses.org/323

HOCHEDEZ C., 2017. « Cultiver son jardin » : quels apports pour la recherche en géographie ?, Conférence lors de la cérémonie de remise des labels E3D (Etablissements en démarche de développement durable), Collège Ronsard – Poitiers / Rectorat de Poitiers, 13 décembre.

HOCHEDEZ C., 2017. Animation d’une séance de ciné-débat autour du documentaire Demain (réal. C. Dion et M. Laurent, 2015). Festival Géocinéma, thème « Terres », Bordeaux, 21-23 mars

HOCHEDEZ C., 2016. La viticulture au défi du changement climatique : enseignements de l’Île de Ré. Bulletin des anciens élèves des ENS de Lyon, Fontenay-aux-Roses et St-Cloud.

HOCHEDEZ C. 2009. Bienvenue au pays du « Nja » : la Suède est-elle eurosceptique ?, site internet des Cafés géo, rubrique Vox Geographicahttp://www.cafe-geo.net/article_imp.php3?id_article=1621

HOCHEDEZ C., LE GALL C., 2012. Quand les métropoles font leur marché : quels agriculteurs et quelles politiques pour maintenir une production périurbaine à Stockholm et Buenos Aires ?, Café Géo, 13 novembre 2012, Lyon.

Emissions radiophoniques

LE Bigot B., Fernier L., Hochedez C., Bonnefoi F., 2022, Emission « Soit dit en migrant », #3, Radio Pulsar, diffusée le 12.02.2022. Lien vers le podcast : https://podcast.radio-pulsar.org/mp3/soitditenmigrant/2022021211_SoitDitEnMigrant.mp3

Hochedez C., 2017. De l’agriculteur exploitant aux néo-paysans : l’avenir du fermage. Émission radiophonique Culturesmonde, Série « Repenser le travail », France Culture, 07 mars. podcast : https://www.franceculture.fr/emissions/culturesmonde/repenser-le-travail

HOCHEDEZ C., LAVAL M., LE GALL J., 2013. Des caprins dans la ville, Les grands espaces, TrEnsistor (webradio de l’ENS), http://trensistor.ens-lyon.fr/2013/02/les-grands-espaces-n3/
HOCHEDEZ C., MARGETIC C., 2013. S’alimenter autrement : les circuits courts, Planète Terre, France Culture, 9 janvier 2013. http://www.franceculture.fr/emission-planete-terre-s-alimenter-autrement-les-circuits-courts-2

  • Recensions et compte-rendu
  • MARGETIC M., BERMOND M., JOUSSEAUME V., MARIE M. (coord.), 2014. Atlas des campagnes de l’Ouest, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 304 p. In Norois, 234, 97-99
  • LACQUEMENT G., BORN K.-M., VON HIRCHHAUSEN B., 2012. Réinventer les campagnes en Allemagne, Lyon, ENS Editions, 279 p.. In : Lectures / Liens socio, 2013. http://lectures.revues.org/11930
  • APPERT M., 2007. « Londres 2012 : 100 m ou course de fond ? », compte-rendu du café-géo, site internet des Cafés géohttp://www.cafe-geo.net/article.php3?id_article=1081

Communications orales dans des colloques nationaux et internationaux

En langue française

  • DARROT C., MARIE M., HOCHEDEZ C., GUILLEMIN P., GUILLERMIN P., 2019. Frises chronologiques de la transition agricole et alimentaire dans 4 villes de l’ouest de la France : quels enseignements ?, 13ème Journées de Recherches en Sciences sociales, Bordeaux, 12-13 décembre.
  • CLAIR-CALIOT S., HOCHEDEZ C., LE GALL J., LESSAULT D., 2018, Travailler pour la grande exploitation. Les exploitations fraisicoles et melonnières du Sud-Ouest à l’épreuve de la main-d’œuvre étrangère », Journées Rurales de la Commission de Géographie Rurale du CNFG, Université Paris Nanterre, 26-28 septembre
  • HOCHEDEZ C., LE GALL J., 2018. Conférence introductive, Ecole d’été sur la justice alimentaire, Université de Laval à Québec, Québec, 14-19 mai. – La justice alimentaire, un cheminement scientifique personnel / – Des pétales pour penser la justice agri-alimentaire / – La justice alimentaire. Origines de la notion, définitions et critiques
  • HOCHEDEZ C., LEROUX B., 2017. Les viticulteurs, le climat et la bio : quelles pratiques de changement sur les îles de Ré et d’Oléron ?. Colloque Les métiers de la vigne, du vin et des alcools. Des terroirs aux territoires, Université de Versailles-Saint-Quentin-En-Yvelines
  • HOCHEDEZ C., LEROUX B., 2017. Perceptions et adaptation des agriculteurs face aux changements environnementaux : l’exemple des viticulteurs de l’île de Ré.Colloque Les temps des territoires, Université Paris Ouest – Nanterre.
  • HOCHEDEZ C., 2016. Migrer et cultiver la ville : l’exemple de l’agriculture communautaire à Malmö. 5èmes Journées petites paysanneries Les petites paysanneries et la ville. Un mariage de raisons…Hommage aux travaux de Nicole Mathieu, Université Paris Ouest – Nanterre
  • ARAGAU C., DARLY S., FALIES C., HOCHEDEZ C., LE GALL J., POULOT M., 2016. « Les liens invisibles entre agriculture de proximité et commerce alimentaire dit « ethnique », Colloque La Renaissance rurale d’un siècle à l’autre ?, Toulouse, 23 – 27 mai 2016.
  • LE GALL J., HOCHEDEZ C., 2015. Justice alimentaire et agriculture : au-delà de la disponibilité de la ressource agricole, penser la connaissance que les consommateurs urbains en ont », Journée d’étude franco-italienne Agriculture urbaine et justice alimentaire : expériences françaises et italiennes. École Française de Rome, Rome
  • ALARCON M., HOCHEDEZ C., MARTY P., 2015. Genre et gestion alternative de l’environnement urbain : analyse d’un réseau agro-alimentaire alternatif dans un quartier défavorisé de Malmö. Colloque international Care, genre et environnement, Lyon
  • HOCHEDEZ C., LE GALL J., 2015. Pourquoi tous les rats des villes n’invitent-ils pas les rats des champs ? La justice alimentaire, un concept opératoire pour penser les liens entre les urbains et l’agriculture. Colloque international Nature des villes, nature des champs. Synergies et controverses, Valenciennes.
  • ALARCON M., HOCHEDEZ C., MARTY P., 2015. L’agriculture urbaine dans les quartiers défavorisés de Malmö : un outil de recomposition des relations homme-nature ?, Colloque international Nature des villes, nature des champs. Synergies et controverses, Valenciennes.
  • LE GALL J., HOCHEDEZ C., 2015. Quel accès des urbains issus des « Suds du Nord » à la campagne ? L’éducation aux ressources agricoles, un instrument pour connecter les marges urbaines défavorisées aux espaces productifs proches et aller vers davantage de justice alimentaire. Colloque Villes et campagnes en relations : regards croisés Nords-Suds, Paris.
  • LE GALL J., NIKOLLI A., LAVAL M., MERCHEZ M., HOCHEDEZ C., 2014. Contenir la ville par la sensibilisation aux paysages alimentaires de proximité. L’éducation au développement durable pour connecter les marges urbaines aux franges agricoles. Une expérience aux Minguettes (Lyon-Vénissieux). Colloque international Paysages des franges urbaines – Décrire, habiter, gouverner, Perpignan-Narbonne
  • HOCHEDEZ C., 2014. Les réseaux d’agriculteurs biologiques : des incubateurs d’innovation pour les campagnes périurbaines suédoises. Colloque international de géographie rurale Les campagnes : espaces d’innovations dans un monde urbain, Nantes. http://rural.conference.univ-nantes.fr/index.php?lang=fr
  • HOCHEDEZ C., 2011. Etude géographique des réseaux de commercialisation des produits issus de l’agriculture biologique dans la région de Stockholm (Suède) : quand le commerce recompose les frontières. Colloque Commerce et discontinuité, Arras.
  • BONERANDI E., HOCHEDEZ C., MOLINARI P., SUCIU M., 2010. Les échelles à la trappe. Objectifs européens de lutte contre la pauvreté et stratégies nationales. Géopoint 2010 « Les échelles pour les géographes et les autres », Avignon.
  • HOCHEDEZ C., 2008. Faire marché : réseaux de commercialisation des produits bio et sociabilités rurales dans la région de Stockholm (Suède). Colloque de l’Association des Ruralistes Français (ARF), Lyon.
  • HOCHEDEZ C., 2008. La Suède dans la géographie française. Symposium franco-suédois, Stockholm
  • BONERANDI E., HOCHEDEZ C., 2005.Des machines, des vaches et des hommes. Projets culturels, acteurs et territoires dans un espace rural en crise. L’exemple de la Thiérache. Colloque Faire campagne. Pratiques et projets des espaces ruraux aujourd’hui, Rennes.

En langue anglaise

  • HOCHEDEZ C., 2019. Change your life to change your job: a case study among North-European migrant farmers in the Dordogne (South Western France), Lifestyle Migrations Hub meeting, Université d’Umeå (Suède), 28-29 novembre
  • HOCHEDEZ C., 2019, Conclusion, Colloque JySALA Justice et Souveraineté Alimentaire dans les Amériques. Inégalités, alimentation et agriculture, CEMCAMexico, 28-31 novembre
  • HOCHEDEZ C., CLAIR-CALIOT S., LE GALL J., LESSAULT D., 2019, Working for the large-scale farm. French Southwestern strawberry and melon farms challenged by foreign labour, Panel « Ethnographying labour in large-scale agriculture », European Rural History Organization International Conference, EHESS, 10-13 September
  • LE GALL J., HOCHEDEZ C., 2015. Food Security and Multidimensional Linkage between Poor Urban Consumers and Nearby Agriculture: Towards a New Definition of Food Justice. Colloque international Agriculture in an urbanizing society, Rome
  • HOCHEDEZ C., 2013. Organic farmers’ networks and sustainable food quality : the slow rising of a food quality based on territory in Sweden. 5th AESOP Sustainable Food Planning Conference, Montpellier. http://www1.montpellier.inra.fr/aesop5/
  • HOCHEDEZ C., LE GALL J., 2012. New metropolitan market gardening networks at the service of social sustainability in local rural areas. A comparison between Buenos Aires and Stockholm. Annual Meeting of the Association of American Geographers(AAG), New York. http://www.aag.org/cs/events/event_detail?eventId=49
  • HOCHEDEZ C., 2010. Organic short food supply in the Stockholm area: towards more sustainable territories?. British-French rural geography symposium, University of Essex, Colchester.
  • HOCHEDEZ C., LE GALL J., 2010. North and South facing crisis. New metropolitan market gardening networks: towards sustainable territories? A comparison between Buenos Aires and Stockholm. Colloque Innovation and Sustainable Development in Agriculture and Food, Montpellier. http://hal.archives-ouvertes.fr/ISDA2010

Séminaires de laboratoire

  • HOCHEDEZ C., 2019. L’accès à l’alimentation de groupes dominés dans les jardins urbains en Suède, Experte pour l’atelier « Agriculture urbaine et droit à l’alimentation », Journée d’étude Agriculture urbaine et quartiers populaires, MSH Paris-Nord, 19 novembre.
  • HOCHEDEZ C., LEROUX B., 2019. Adaptation ou inertie des pratiques agricoles face aux changements environnementaux? Le cas des viticulteurs insulaires de Ré et Oléron, Atelier 4 « Perceptions des changements environnementaux par la biodiversité ordinaire. Savoirs locaux sur la biodiversité et  les changements globaux en milieu urbain et périurbain  », Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne / Labex Dynamite, Paris, 19 mars
  • HOCHEDEZ C., 2017. Les jardins urbains, des espaces de justice alimentaire ? Le cas de Malmö (Suède), Séminaire thématique Les jardins, espaces d’alternatives ?, UMR LAVUE- Université Paris Nanterre, 8 novembre.
  • HOCHEDEZ C., LE GALL J., «  Une expérience de recherche-action dans les collèges sur la sensibilisation aux ressources agricoles de proximité », présentation à la journée chercheurs-acteurs « Circuits courts et justice sociale », UMR LADYSS/Université Paris 8, 1er juillet 2016
  • HOCHEDEZ C., « Agriculture communautaire et informalité : l’exemple des jardins municipaux à Malmö », présentation à la journée d’étude du programme PROXIMA – UMR LADYSS, Paris, 6 juillet 2016
  • HOCHEDEZ C., 2014. L’agriculture biologique, un outil au service du développement durable des territoires ?, Séminaire BABEL Construire le développement durable, 27 février 2014, Université de Reims-Champagne-Ardennes / laboratoire HABITER. http://babel.hypotheses.org/10928
  • HOCHEDEZ C., 2013. À travers les mailles du filet : les systèmes locaux d’assistance envers les sans-abri à Stockholm. Séminaire Pauvreté rurale, 26 septembre 2013, Université de Poitiers / EA 2252 RURALITES
  • HOCHEDEZ C., 2013. Réseaux d’agriculteurs biologiques et développement durable dans la région de Stockholm : géographies d’un malentendu. Séminaire Circuits courts et territoires périurbains, 17 avril 2013, Université Blaise-Pascal Clermont-Ferrand / CERAMAC
  • HOCHEDEZ C., 2011. Les méthodes d’enquête dans le cadre d’une thèse en géographie. Journée de doctorants de l’UMR 5600 Environnement, Ville, Société, 10 novembre 2011, Lyon.
  • HOCHEDEZ C., 2009. Journées de Doctorants de la Commission de Géographie Rurale, 26 mars 2009, Montpellier. http://hal.archives-ouvertes.fr/halshs-00685617

SOUTENANCE DE THÈSE – MARINE BERTRAND

La société chilienne face aux migrations « nouvelles » : savoirs de santé et parcours de soin d’Haïtiens à Santiago du Chili

Jury composé de :

  • José María COMELLES ESTEBAN, Professeur, Universitat Rovira i Virgili (co-directeur de la thèse)
  • Elisabeth CUNIN, Directrice de recherche, IRD
  • Françoise DUREAU, Directrice de recherche, IRD
  • Laurence KOTOBI, Maitre de conférence HDR, Université de Bordeaux
  • Véronique PETIT, Professeure, Université Paris Descartes (co-directrice de la thèse)
  • José Oriol ROMANÍ ALFONSO, Professeur, Universitat Rovira i Virgili

Résumé : À la fin des années 2000, les dynamiques migratoires au Chili se sont profondément transformées. Un engouement social autour de l’immigration est apparu progressivement et a porté le sujet au cœur des débats sociaux et politiques. Une des raisons de cet engouement proviendrait de l’altérité radicale attribuée aux nouveaux migrants et plus particulièrement aux migrants noirs. Leur visibilité sociale suscite des débats qui posent la question de la légitimité des migrants à participer et à appartenir à la société chilienne et contribuent à définir la « place » qu’il convient de leur attribuer en son sein. Or, les réponses apportées à ces questions se matérialisent en un traitement social différencié et dans les conditions de vie, dans l’état de santé et les processus de soin. En partant des savoirs de santé et des parcours de soin d’un groupe de migrants récemment arrivé au Chili et marqué par une altérité radicale, des Haïtiens, cette thèse interroge comment au sein de la société chilienne actuelle se construit une « place » pour les migrants et les enjeux que cette construction implique. Cette recherche s’inscrit dans les théories de l’anthropologie médicale critique et repose sur une ethnographie réalisée dans le quartier de Los Nogales à Santiago du Chili.

SOUTENANCE DE THÈSE – MARTINE BROUILLETTE

Le Partenariat pour la mobilité : Regards croisés sur un outil européen de gestion des migrations

Jury composé de :

  • Idial Atak, Associate Professor, Ryerson University (rapporteure)
  • Olivier Clochard, Chargé de recherche CNRS (co-directeur de thèse)
  • Laure Delcour, Directrice de recherche, Fondation Maison des Sciences de l’Homme (rapporteure)
  • Julien Jeandesboz, Professeur, Université libre de Bruxelles
  • Bénédicte Michalon, Chargée de recherche CNRS
  • Hélène Pellerin, Professeure, Université d’Ottawa (co-directrice de thèse)

Résumé :
Par l’entremise de l’étude d’un instrument politique, le Partenariat pour la mobilité, ce travail de thèse a souhaité mettre au jour le rôle de première importance joué par l’Union européenne dans la construction puis la diffusion de sens sur la gestion du phénomène migratoire visant à contrôler les migrations au sein d’espaces localisés aux marges de ses frontières. En nous appuyant sur l’analyse de la mise en œuvre de ces instruments politiques en Géorgie et en République de Moldavie, nous avons également examiné les mécanismes mobilisés par l’UE afin de servir aux transferts institutionnels et cognitifs qui tendent à harmoniser, non seulement les politiques et les pratiques, mais également les matrices normatives et cognitives des acteurs nationaux hors des frontières européennes. En réalisant une comparaison internationale de la mise en œuvre des Partenariats pour la mobilité dans différents contextes d’application, les singularités des réalités propres à chacun ont pu être identifiés, permettant ainsi, à travers l’observation de la trajectoire de cet instrument, de mieux expliquer les motifs conduisant pour certains à une conformation aux objectifs de la coopération européenne, et pour d’autres, à un rejet des préceptes impliqués par cette initiative.

Migrations, réflexivité, engagement

Les 2 journées d’étude MiREnge pour « Migrations, réflexivité, engagement », co-organisées par Migrinter, le Lisst, l’Urmis et l’ICM se déroulent les 7 et 8 avril 2022 à Poitiers. Elles ont pour titre et thème : « Epistémologie et méthodologies dans les approches critiques des migrations – Engagement et réflexivité ».

Ces journées sont également diffusées en direct à ce lien : https://univ-poitiers.webex.com/univ-poitiers/j.php?MTID=m98535febedb82ecd01f39f08a262f06b

Programme

 

Le programme complet se télécharge en PDF.

jeudi 7 avril 2022

9h30 : Accueil des participants
10h-10h15 : Présentation des deux journées
10h15 – 13h : Axe 1 : S’engager par/avec le terrain
Discutante : Giulia Breda, Université Côte d’Azur, ICMigrations
La recherche en collaboration dans un contexte de criminalisation de la solidarité, Maria Dolores Paris, Colegio de la Frontera Norte, Tijuana, Mexique
Agents et agences : circulation des modèles de gouvernance de la migration dans la Tunisie post-2011, Marouen Taleb, IRMC/AFD
S’engager pour observer. Réflexions pratiques et éthiques sur un terrain en zones d’attente, Judith Marcou, IRIS-EHESS Paris

13-14h pause

14h-17h : Axe 2 : Terrains violents et neutralité axiologique
Discutante : Sonia Missaoui, LISST, Université Toulouse Jean Jaurès, CNRS
Neutralité, objectivité et engagement dans le travail de terrain avec les migrants : notes
pour la discussion
, Yerko Castro Neira, Universidad Iberoamericana de Mexico, Département de Sciences Sociales et Politiques
Quand la présence déconstruit la violence. Trianguler la tension action-réflexion via la
formation
, Cécile Dubernet, Faculté des sciences sociales et économiques, Institut catholique de Paris
« Horizons violents » : temporalités, subjectivités et espaces. Croiser des terrains pour
penser les migrations à partir d’Haïti
, Maud Laëthier, URMIS – IRD, Université Paris Cité, CNRS

vendredi 8 avril 2022

10h-12h30 : Axe 3 : Multiplication des catégories émiques et dépolitisation des situations migratoires
Discutante : Stéphanie Lima, LISST, INU Champollion, ICM
Quand les migrants « signent la déportation » ou servent d’ « intermédiaires indigènes ». Appréhender les retours volontaires entre discours émique et élaboration heuristique. Anissa Maâ, Université libre de Bruxelles
« Nommer quand même ? Stratégies historiennes face aux catégorisations de l’altérité dans
l’espace public »
, Yvan Gastaut, URMIS, Université côte d’Azur, IRD, CNRS

12h30-14h pause

14h-16h00 : Axe 4 : Chercheur.e situé.e et posture réflexive
Discutant.e : Brenda Le Bigot, Migrinter, Université de Poitiers ICM
Étudier le gouvernement des migrations ‘par le haut’? Méthodologie et réflexivité en terrain
inconnu
, Nora El Qadim, Université Paris 8, CRESPPA-Labtop/ ICM ; Lorena Gazzotti, Casa de Velazquez
Des biais de genre à décentrer : (re)penser son positionnement de recherche au prisme des
masculinités
, Emeline Zougbede, CNRS, ICM

16h00-16h30 : Conclusion : Kamel Dorai, Chargé de recherche CNRS, Migrinter, ICMigrations

Adresse

5, rue Théodore Lefebvre
Poitiers, 86000 France

 

CAMIGRI [2016-2020]

Les CAMpagnes françaises dans la dynamique des MIGRations Internationales

Illustration et site Web

logo ANR CAMIGRI

http://camigri.hypotheses.org/

Résumé court

CAMIGRI est un programme de recherche financé par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) et la Région Nouvelle-Aquitaine. Le programme CAMIGRI propose d’éclairer la dynamique de changement des campagnes à partir d’une analyse centrée sur les migrations internationales. La question transversale qui est posée est la suivante : comment les campagnes continuent à « faire société » avec des habitants qui ont des expériences de mobilité, des modalités d’insertion dans des circuits économiques, des engagements, des valeurs et des modes de vie extrêmement divers, et souvent, des intérêts divergents ?

Description

En privilégiant une entrée par des espaces ruraux identifiés dans la région du Sud-ouest, CAMIGRI propose d’étudier la diversité des formes de migrations internationales – de la circulation temporaire à l’ancrage permanent, de l’inscription ponctuelle aux installations pérennes – dont les conséquences sur les territoires ruraux ne peuvent être examinées à partir des seules connaissances existantes. Ces effets sont étudiés dans trois principaux domaines de mutations des campagnes françaises : la transformation des espaces résidentiels dont l’analyse met en évidence de nouveaux modes d’habiter ; les systèmes agricoles dans lesquels les migrants ont des impacts considérables sur les recompositions paysagères, foncières, et sur l’évolution des réseaux d’approvisionnement alimentaire ; les politiques d’accueil des demandeurs d’asile en milieu rural qui interrogent les réactions et capacités d’intégration des sociétés rurales. Proposant une lecture transversale de ces processus, CAMIGRI se positionne à la rencontre de plusieurs champs de recherche (Etudes rurales et migratoires) et de composantes de la vie des campagnes (résidentielle, économique et politique). Le projet contribue à l’émergence de nouveaux questionnements qui appellent des réponses d’ordre scientifique, méthodologique et politique. Il apporte ainsi une contribution originale à la compréhension de l’évolution récente des campagnes, des nouvelles logiques migratoires et des capacités des sociétés et des politiques publiques à répondre à ces dynamiques de changement.

Axes du laboratoire

Axe 1 – Mobilité, ancrage et dynamiques spatiales

Axe 2 – Normes en migration et migration des normes

Financement et participants

ANR JCJC – Défi 8 « Sociétés innovantes, intégrantes et adaptatives »

Coordination : D. Lessault, Migrinter

Equipe/Chercheurs impliqués : W. Berthomière (Migrinter-Poitiers), J. Chapon (INED-Paris), C. Hochedez (RURALITES-Poitiers), C. Imbert (Migrinter-Poitiers), J. Le Gall (ENS-Lyon), B. Michalon (Passages-Bordeaux), P. Pistre (GEOLAB-Limoges).

Aller au contenu principal