Camps et environnement #3 Aménité environnementale

Camille Hochedez et Louis Fernier ont organisé la troisième séance du cycle de séminaires « migrations et environnements » sur le thème de l’« aménité environnementale » et son implication dans les migrations de populations et les modifications de l’environnement.

Elle a eu lieu le jeudi 15 décembre de 14H00 à 17 H00 en salle Mélusine, à la MSHS de Poitiers.

Ci-dessous, retrouvez l’affiche de cet événement ainsi que les interventions disponibles en podcasts :

  • Introduction de Camille Hochedez (MCF en Géographie, université de Poitiers)
Camille Hochedez : quelques définitions et mise en question de la notion d’aménité, a fortiori environnementale.
  • Frédéric Richard (MCF HDR en Géographie, université de Limoges), [mettre lien]
Frédéric Richard : le capital environnemental et son rôle dans la gentrification rurale.
  • Margaux Verove (Doctorante en Géographie, université de Caen-Normandie)
Margot Vérove : une aménité sous contrainte reste-t-elle positive ?
  • Naïk Miret (MCF HDR en Géographie, université de Poitiers)
Naik Miret : effets des aménités sur les migrations en milieu urbain.
séminaire_15dec2022_Migrations_et_Aménités_Environnementales

Camps et environnement #2 Les migrations environnementales

La séance #2 du séminaire « Camps et environnement » du Jeudi 31 Mars 2022, de 14h-17h s’intitule « les migrations environnementales ».

En introduction, Etienne Piguet  (professeur de géographie, Université de Neûchatel) présente l’historique et l’état actuel de la recherche sur les migrations « environnementales ». Il revient sur les dernières décennies de questionnements sur ce sujet, en évoque les pistes et les impasses à partir du programme PEEMPASS (Sénégal). Florian Bonnefoi (doctorant en géographie, Migrinter-CEDEJ) intervient ensuite pour présenter les particularités du cas égyptien, qu’il étudie dans le cadre de sa thèse : si le delta de Nil est extrêmement vulnérable face aux effets des changements climatiques, « l’environnement » n’est pas souvent présenté comme un facteur déclenchant des migrations. En conclusion, Pauline Brücker (docteure en sciences politiques et post-doctorante à Migrinter, chercheure associée au CERI) fait le lien entre les deux interventions, et questionne justement la pertinence du critère environnemental dans les projets migratoires.

seminaire Camps et environnement - affiche avec 3 intervenants#2

Camps et environnement #1 L’écotone

extrait_affiche_camps_et_environnement
Pour cette séance #1 du séminaire « Camps et environnement », 3 intervenants développent la thématique de la transformation de l’environnement à différentes échelles (interne/externe) par la présence des camps :
– Damien Carême (député européen, ancien maire de Grande Synthe) apportera son témoignage sur l’ancien camp de Grande Synthe puis évoquera divers dossiers européens sur la question des camps et de la violence présente dans ces lieux
– Alice Latouche (doctorante Migrinter / CRESPPA) interviendra, à partir de l’exemple des camps de Samos, sur la production de vulnérabilités genrées par les environnements internes et externes des camps
– Thomas Lacroix (DR CNRS, CERI / Sciences Po Paris), discutera des 2 interventions à l’aune de la notion d’écotone.
 
Ce séminaire fait partie de la nouvelle thématique « Migration et environnement », organisé par Camille HOCHEDEZ et Louis FERNIER.
 
Date et lieu :  10 février 2022, à 14h, salle de conférences de la MSHS.

Un enregistrement audio des différentes interventions est disponible en ligne (en bas de page).

 

L’accès à la salle se fera sur présentaiton du pass sanitaire. Le port du masque est obligatoire dans la salle. Pour les collègues ne pouvant assister physiquement au séminaire, il était possible de suivre en visio.

1-Camille Hochedez – Introduction
2-Damien Carême – Partage d’expérience sur le camp de Grande Synthe
3-Alice Latouche – environnements hostiles et vulnérabilités
4-Thomas Lacroix – le concept d’écotone
Aller au contenu principal