Christine Plumejeaud-Perreau

Contact

Géomaticienne, Ingénieure de recherche CNRS

Affectée à Migrinter depuis le 1er juin 2021. Bap D

Activités

Pratiquer l’interdisciplinarité, aider à produire et à valoriser des représentations cartographiques des migrations.

COFO (Correspondante Formation pour le CNRS)

Axes de recherche de Migrinter

  • Axe 3 : Les représentations des spatialités migratoires

Thèmes de recherche

Modélisation spatio-temporelle afin de faciliter l’analyse des effets des recompositions territoriales, à toutes les échelles. Ces recompositions territoriales sont souvent connues à travers des sources lacunaires, imprécises ou contradictoires, tout comme l’information statistique territoriale associée (démographie, économie, etc.), ce qui induit une approche qui tient compte de l’imperfection des données (les « obtenues ») à la fois dans la modélisation (en base de données), dans l’analyse (statistique) et la visualisation (sur le Web) des résultats.

Data visualisation – cartographie interactive – base de données – analyse spatiale

Compétences

  • Géovisualisation, cartographie sur le Web
  • Bases de données, modélisation spatio-temporelle
  • Analyse spatiale, analyse de données
  • Systèmes d’Information (Spatio-Temporels, Géographiques, etc.)
  • Qualité des données, métadonnées

Cursus académique

Docteure en informatique (2011)

Responsabilités de programmes de recherche

 

ICAR
2022-2024
Incertitudes CARtographiques
Participe activement au projet ICAR qui rassemble des chercheuses et chercheurs venant d’horizons disciplinaires distincts (géographie, histoire, études culturelles et civilisation) autour de l’objet cartographique. Le consortium, qui considère la cartographie comme le média interdisciplinaire par excellence, questionne en particulier les incertitudes que la carte suscite.
Page du workshop des 19 et 20 juin 2023, Poitiers
Prochainement : vernissage d’une exposition au printemps 2024.
ANR PORTIC 2019-2023PORts et Technologies de l’Information et la Communication
 Porté par Université Nice Sophia AntipolisFinancé par l’ANR (ANR-18-CE-38) 2019-2023.Le projet visait à prendre en compte et valoriser l’imperfection de données collectées sur la navigation maritime et les échanges commerciaux en France à la fin de l’ancien régime (années 1787 – 1789). Il a permis, entre autres, de concevoir des dispositifs informatiques pour la vérification de données de flux spatio-temporelles imparfaites intégrant des interactions avec des experts historiens, à travers des interfaces Web de visualisation interactives comme shiproutes ou vizsources. Responsable scientifique pour le partenaire Migrinter.

Responsabilités administratives, scientifiques et pédagogiques

Publications

Toutes mes publications sont sur HAL



documents


Aller au contenu principal