Adelina Miranda

Adelina Miranda

Contact

  • Bureau xx, Bâtiment A5 (MSHS)
  • 5 rue Théodore Lefebvre TSA 21103 F 86073 POITIERS CEDEX 9
  • Tel : 05 49 36 64 70
  • adelina.miranda (at) univ-poitiers.fr

Anthropologue, ma formation initiale en Italie s’est poursuivie en France avec une thèse de doctorat portant sur Mouvements et enracinements. Le cas de Casalvieri (Italie) et de ses migrants (1993). En 2013, j’ai soutenu une d’Habilitation à Diriger des Recherches sur Décentrer la production des savoirs. Pour une approche critique des migrations. Entre 2000 et 2015, j’ai été ricercatrice auprès du département de Sciences Sociales (spécialité anthropologie) à l’Università di Napoli « Federico II » et j’ai participé à la vie de deux laboratoires de recherche en France, l’un dédié aux études du genre (GTM /CRESPPA, Paris8) et l’autre aux études urbaines (CHR/LAVUE). En 2015, j’ai été nommée professeure en anthropologie à l’Université de Poitiers. Affiliée au laboratoire de recherche MIGRINTER, j’en ai assumé la direction administrative et scientifique entre le 1 janvier 2018 et le 31 décembre 2021. Depuis 2018, je suis affiliée à l’Institut Convergence Migrations et membre du CNU section 20.

Axes de recherche de Migrinter

  • Axe 1. Mobilité, ancrage et dynamiques spatiales

Thèmes de recherche

Mes recherches contribuent au développement des études de la migration dans la Méditerranée dans une perspective comparative avec d’autres contextes migratoires poursuivant deux objectifs. Le premier part du constant qu’une réflexion critique sur les formes de légitimation/délégitimation établies entre sédentarité(s) et mobilité(s) est nécessaire pour l’élaboration d’une pensée critique des sciences sociales. Le deuxième soutient que l’adoption d’une perspective anthropologique, étayée par une approche méthodologique multilocalisée et pluridisciplinaire, est essentielle pour les études des migrations. Il s’agit de produire des savoirs qui, en adoptant une posture située, réflexive et intersectionnelle, contribuent à la déconstruction d’une vision essentialisante des migrations. Les recherches que je réalise démontrent l’intérêt heuristique à combiner la focale historique avec diverses échelles spatio-politiques – locales, régionales, nationales et internationales –, tout en s’appropriant le niveau subjectif. Ce regard décentré dans le temps et dans l’espace met en exergue l’importance d’étudier les formes de coexistence, de superpositions et d’enchevêtrements des différentes formes de migrations dans une perspective genrée et intergénérationnelle.

Mots clés : migrations dans la Méditerranée ; anthropologie des migrations; épistémologie des mobilités ; dynamiques culturelles et migrations ; émigration et immigration italiennes ; genre et migrations ; fratrie en situations migratoires ; travail du care et migrations ; entrepreneuriat migrant ; vie associative migrante ; secondes générations ; migration et situations prostitutionnelles ; réfugiés et demandeurs d’asile ; dynamiques socio-culturelles urbaines ; banlieues et rénovation urbaine; risques urbain et naturel ; violence de genre ; approche biographique ; approche généalogique.

Pays : Italie, France, Sénégal, Maroc, Algérie, Burkina Faso, Tunisie, Mexique.

Projets en cours

Genre et Intersectionnalité sur les Savoirs en Migrations, avec Fatima Ait Ben Lmadani, Chadia Arab, Nasima Moujoud et Nouria Ouali.

Penser les temporalités migratoires et les appartenances à partir de la catégorie statistique « descendant·es d’immigré·es originaires d’Europe du Sud » avec I. Dos Santos et E. Ribert

Quand prend fin la migration ? Se penser « descendant·e d’immigré·es » chez les originaires d’Europe du Sud, avec I. Dos Santos et E. Ribert, Post-enquête TeO2, Ined

Épistémologie et méthodologies dans les approches critiques des migrations avec F. Boyer, G. Breda, S. Lima.

Activités d’enseignement

Thèmes des cours dispensés : épistémologie de la mobilité et des migrations ; anthropologie; anthropologie des migrations ; genre, intersectionnalité et migrations ; migrations françaises ; migrations italiennes ; migrations dans la Méditerranée ; altérité, discriminations et racisme ; ethnographie ; ethnologie ; histoire de l’anthropologie ; anthropologie de la Méditerranée ; anthropologie de l’espace ; anthropologie urbaine ; méthodes de recherche qualitative ; méthodologies interdisciplinaires ; recherche urbaine ; études de genre ; risque.

Etablissements : Université de Poitiers, Université de Paris 8, U. Lyon II, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Università Federico II di Napoli, Università Orientale di Napoli, Università di Genova, Università Campania Vanvitelli, Université Libre de Bruxelles, Universidad Autónoma Metropolitana Iztapalapa Mexico, Universidad Autónoma Metropolitana Xochimilco Mexico, Université Ibnou Zohr d’Agadir, Université Cheikh Anta Diop.

Publications sur HAL

https://cv.hal.science/adelina-miranda

Plugin is not configured correctly or shortcode parameters are not valid, please check the documentation
 

Aller au contenu principal